Mais que font-ils donc à Horta ?

Bonne question qui appelle sans doute plusieurs réponses, en fait…

-Tout d’abord, nous sommes en escale et nous avions quelques points à régler dont la réparation du point d’écoute du génois remonté hier soir seulement (joli petit travail ). Nous devions aussi absolument nous offrir une ou deux super nuits car à nos âges la fatigue s’accumule… eh oui, les amis…

-Il fallait aussi passer par la peinture sur le quai, c’est fait… et la visite chez l’ami Genuino qui nous a reçus avec chaleur et à même ressorti les différents dessins envoyés au cours de ces années… c’est fait aussi.

Alors les gars, qu’est-ce que vous fichez encore là ?….

-Et bien il semblerait que nous soyons bloqués comme plein d’autres voiliers par l’arrivée annoncée d’une forte dépression qui, si nous étions partis aujourd’hui comme prévu, nous aurait cueillis sèchement après 2 jours de mer…. A éviter, non?

Alors, on vit « en escale » avec petits tours, retours aux mêmes cafés ou le petit jus est si bon, détours pour voir ou revoir ceci ou cela … visite de l »usine à baleines « etc.

Le port nous accueille encore un petit moment mais les places sont chères ici, car Horta voit passer tous les voiliers de voyage retour du Sud et qui avaient été bloqués par les consignes liées au COVID… Ca fait du monde!

Je soupèse différentes formules de retour qui dépendront de l’évolution météo…

-Retour à marches forcées dès que possible en essayant d’être arrivés pour le 30 juin au soir…?

-Raccourcissement avec arrêt à La Corogne ?

-Choix d’un port : Angra, Punta Delgada ou…? Pour y laisser le bateau et venir le reprendre fin juillet?

Je n’oublie pas l’anniversaire de Gabrielle le dimanche 19 juin… Souhaitons lui tous un super HAPPY BIRTHDAY !

Salut les amis

Laisser un commentaire