Santa Maria, ile champêtre

Journée de balade à l’intérieur de cette petite ile, 4 bonnes heures de marche en montées et descentes sur des petites routes bordées d’agapanthes et hortensias .

Dès la sortie de la petite ville, les maisons sont clairsemées, certaines anciennes au bord de la ruine, d’autres plus pimpantes… Toutes ont des tours de fenêtres en pierre de lave peintes ou non .

Notre objectif après avoir déambulé dans un jardin botanique dédié aux arbres était d’atteindre un joli moulin perché sur une hauteur puis de trouver une boucle possible pour rentrer.

13 bons kilomètres plus tard ,en ayant croisé des moutons, des vaches et des chevaux, nous revenions par les hauteurs de Villa de Porto et retrouvions le surplomb du port et la vue sur l’Océan et le large.Une grosse partie de la flottille de l’ARC rentrant à Lagos au Portugal, le port reprenait son air de petite sous-préfecture des années 1970.

Séance peinture sur le quai, discussions avec un hollandais fana de bateau ,et pour finir, plancha poulet/oignon sur le ponton .

Demain matin dès 08 h locales, passage à la pompe à fuel avant le départ dans la foulée pour Horta si la météo va bien .

Ce trajet devrait prendre 2 à 3 jours en fonction du vent. En cas de bascule trop forte dans le nez, il y aura toujours le repli possible sur Sao Miguel et Punta Delgada à 50 milles d’ici.

Bonne nuit à tous et … à suivre…

Cravan

  1 comment for “Santa Maria, ile champêtre

Laisser un commentaire